Ce projet citoyen  a accompagné la classe de seconde 7 du Lycée René Cassin pendant un trimestre ;  il s’est déroulé en trois temps :

  • Dans le cadre  de l’exposition Femmes Photographes , les élèves ont d’abord découvert au DIDAM le travail consacré aux portraits d’une vingtaine de Bayonnais et Bayonnaises par l’artiste Laetitia Tomassi :  la classe a centré son étude  sur cinq « ambassadeurs » et « ambassadrices » des différents quartiers de  Bayonne qui font l’expérience de cette diversité  au quotidien : une ancienne internationale de rugby féminin,  trois mères et femmes contaminées par le virus du sida, une danseuse et chorégraphe vivant en situation de handicap, le responsable de l’Artotekafé, restaurant associatif, et un retraité de la Résidence Breuer, d’origine sénégalaise, également très impliqué dans le monde associatif des Hauts-de-Sainte-Croix.

LIRE LA SUITE

 

  • Puis, en présence d’Amandine Chaput et de Léa Da Silva, représentant la Ville de Bayonne pour le DIDAM, les élèves ont pu rencontrer  Laetitia Tomassi. L’artiste a évoqué son parcours scolaire, professionnel et expliqué sa démarche créatrice dont le fil conducteur est l’engagement pour la promotion de l’égalité des droits entre les citoyens. Les élèves ont aussi discuté  avec Koumiba, une ancienne internationale de rugby féminin.  « Koumi », posant devant la cathédrale de Bayonne fait partie de ces personnes à partir desquels Laetitia a choisi de travailler pour réaliser portraits photographiques mais aussi filmiques installés au DIDAM entre mars et juin 2018.

 

  • Dans un troisième temps, nos secondes, sur la journée du vendredi premier Juin, sont partis à la rencontre  du quartier des Hauts-de-Sainte-Croix pour une balade jalonnée de plusieurs temps forts :

-          Visite d’un appartement de la  Résidence Breuer situé dans la « grande ZUP » accompagnée par les explications de Fanny Teixeira,  responsable de secteur pour l'OPHSA (Office Public Habitat Sud Atlantic),  autour des questions suivantes : qu’est-ce qu’une architecture sociale ? Que souhaitait faire l’architecte et urbaniste Marcel Breuer  en 1960, sachant que cet homme a aussi construit l’immeuble de l’Unesco à Paris et était issu du mouvement artistique allemand du Bauhaus (1919-1933), mouvement qui compta des artistes célèbres comme Wassily Kandinsky et  Paul Klee? Comment repenser la mixité et la cité aujourd’hui ?

-          Cette visite s’est faite en lien avec la classe de CM2de Michaëla Clapisson, directrice de l’école voisine Jean-Pierre Brana. Les élèves du primaire ont été répartis parmi  nos lycéens dans le but de leur faire visiter les lieux-phare de ce quartier qu’ils connaissent bien .

-          Puis nous nous sommes attardés un moment à l’ARTOTEKAFE, café et restaurant associatif animé par Michel , père d’une de nos élèves de seconde 7. Assis au cœur de cet endroit fort agréable , situé sous les tours de la « grande ZUP » , les élèves ont également écouté Abdou , un retraité d’origine sénégalaise fortement engagé dans la vie associative  de ce quartier  qui œuvre au quotidien  pour la mixité et le mélange des cultures. Ils ont également retrouvé Laetitia Tomassi .

-          Après une séance de football  associant garçons et filles de CM2 et de Seconde , la journée s’est terminée par une visite guidée de l’école primaire menée tambour battant par  les CM2, ravis de présenter leur potager bio, leurs salles de classe, les différents projets qui animent cette école à la vitalité remarquable . Les enseignants ont également profité de tous ces moments pour échanger et présenter le Lycée René Cassin situé à l’autre bout de la ville pour nos jeunes du primaire, lycée parfois jugé inaccessible en raison de nombreux préjugés. L’an prochain, ce projet prendra une autre forme et sera davantage centré sur une liaison littéraire entre une classe de Seconde et une classe de CM2.

   Nous tenons à remercier tous les intervenants et intervenantes ayant contribué à la réussite  de ce projet citoyen et humaniste ; nous félicitons  également les élèves de CM2 de l’Ecole Jean-Pierre  Brana et la classe de Seconde 7 du Lycée René Cassin pour l’exemplarité des comportements durant les différentes rencontres avec des adultes . Nous remercions enfin Michaëlla Clapisson pour son engagement  ainsi que les différents acteurs de ces  belles journées du 23 avril au DIDAM et du 1er juin au quartier des Hauts-de Sainte-Croix : le « menu » a ravi tout le monde et a permis de poser un autre regard sur la diversité bayonnaise.

François Lafitte-Houssat professeur d’Histoire-Géographie, responsable du projet.

Isabelle Rossignol professeur de Lettres en seconde 7.

photo1 - photo2 - photo3 - photo4

LE JOURNAL DU LYCEE

INFOS RESTRUCTURATION

 

Copyright Lycée René Cassin Bayonne© 2014. Tous droits réservés.