Je me souviens de ce qui m’a nourri 

Les murs du réfectoire se sont habillés aux couleurs de scènes  cinématographiques de repas mythiques depuis une dizaine de jours. Les secondes 7 et 13 poursuivent , cette année,  un projet amorcé l’an dernier en classe de Français avec Mesdames De Mulder et Rossignol et au self avec M. Lecuna notre cuisinier. Les élèves ont écrit des romans photos autour de scènes de repas issues de films qu’ils appréciaient en respectant une série de contraintes .

 

La première leur demandait de s’inspirer d’une des nombreuses nouvelles  en trois lignes que le journaliste Félix Fénéon écrivait au début du XXème siècle en lien avec les  faits divers croisés dans son quotidien.

La seconde est une contrainte oulipienne, tirée du groupe d’écrivains et mathématiciens construit autour de la figure de  Raymond Queneau dans les années 1960 appelé l’Oulipo. Chaque contrainte donnée impose un travail sur la langue : par exemple, commencer tous les mots de votre roman-photo par la lettre p, ou inventer des locutions langagières introuvables comme excité comme une méduse

Ces contraintes et ces faits divers sont rappelés à côté de chaque page de roman-photo exposée.

 Notre cuisinier a composé le jeudi 26 avril un repas -cinéma en lien avec les textes et les films choisis par les élèves de nos deux classes.

Les romans resteront affichés dans les couloirs du self jusqu’à la fin du mois .Bonne lecture !

 Valérie de Mulder et Isabelle Rossignol, professeures de Lettres.

 

 

LE JOURNAL DU LYCEE

INFOS RESTRUCTURATION

 

Copyright Lycée René Cassin Bayonne© 2014. Tous droits réservés.