Index de l'article
ATELIER THEATRE
Philippe CHATARD
Arthur PERROT
PROJET DECEMBRE 2014
INFORMATION ATELIER THEATRE
Toutes les pages

Un petit mot de l’atelier théâtre du lycée Cassin

A l’attention des parents d’élèves.
De la part d’Isabelle Rossignol, professeur de lettres et de théâtre.



Je suis désolée de n’avoir pu cette année accueillir davantage d’élèves à l’atelier théâtre. Je commence par ce constat qui reflète sincèrement un état de faits. Mais il m’est matériellement impossible d’accueillir plus de 18 élèves le mercredi après-midi pour plusieurs raisons :
•    Le nombre est déjà considérable dans la mesure où je suis seule à encadrer cet atelier. Il est important pour la qualité du travail entrepris que je conserve un lien humain avec les adolescents présents, que je m’occupe de leurs progrès, de leurs peurs. Le comédien professionnel qui m’assiste  à partir d’octobre me suit sur ce point. Nous avons monté cet atelier il y a trois ans dans le but que notre groupe s’épanouisse, établisse une relation à la mise en jeu, aux autres,située sur un autre plan que celui envisagé dans une salle de  classe.
•    Les projets que nous menons avec la scène nationale mais aussi avec les Lézards qui bougent (la couverture du festival des Improbables) me demandent une présence sur le terrain avec l’atelier, dans divers lieux de Bayonne. Le nombre est ici encore une fois un facteur essentiel .

Je comprends la déception de certains , que j’entends depuis deux semaines. Il y a , je vous le concède une part d’injustice à partir du moment où le nombre de demandes excède mon engagement personnel. Je ne peux pas passer, dans toutes les classes du lycée ni organiser une sélection quelconque ou  un « casting » ,  qui ne sont  pas dans l’esprit de ce que j’ai créé.
De plus, la priorité est accordée aux secondes, en lien avec le projet d’établissement du lycée, dans le cadre du volet de l’action culturelle : or,  je n’ai pu en prendre cette année que cinq. Mes élèves de terminales partis, les autres ont choisi de continuer. Je ne me voyais pas les congédier. Ce  sont des élèves qui sont là pour la troisième année, depuis la création de l’atelier : il est fondamental de construire avec eux un projet dans la continuité de leur évolution, de leur épanouissement
.Des secondes avaient réservé leurs places au mois de juin après notre représentation : il m’était impossible  pour ces derniers de trahir ma parole.
Et j’ai « puisé » dans mes élèves de seconde  pour les nouveaux  .  
Je rappelle également, même si je possède la certification théâtre, que l’atelier n’est pas réservé à l’option facultative théâtre que certains auraient légitimement aimé passer dans ce cadre. Les élèves que j’ai déjà depuis la seconde passeront très certainement cette option et je ferai mon travail sur ce point.
Mais l’esprit de l’atelier est ailleurs : c’est une ouverture culturelle, un moment de plaisir et je crois que l’engagement des élèves à l’intérieur de ce dernier, les désirs qu’il suscite, sont liés à cet aspect. Une respiration en dehors du lycée, une parenthèse artistique…









LE JOURNAL DU LYCEE

INFOS RESTRUCTURATION

 

Copyright Lycée René Cassin Bayonne© 2014. Tous droits réservés.